Votre toiture protège votre maison, prenez en soin ...
Contactez-nous pour une devis gratuit !

Couvreur 91

06.73.51.46.83

En tant que couvreur nous intervenons sur tout type de bâtiments, mais une grande partie sont des maisons individuelles. Dans cette rubrique vous trouverez des articles sur des sujets et activités complémentaires à notre métier, et concernant souvent la maison :

Petit lexique du couvreur

Les mots bandeau, chéneau, souche, versant, faîtage, fenêtre de toit ... font partie des termes souvent utilisés par les couvreurs. Voici un petit lexique du couvreur qui permet d'avoir quelques notions pour mieux appréhender le langage du couvreur.

Bandeau

Le bandeau est une pièce importante pour la cohésion d'une couverture de toit; c'est une planche de bois servant à fixer les tuiles de rives. Il se comporte comme un cadre ou viennent se fixer les tuiles, ou encore la gouttière lorsqu'on le place en bas de pente du toit. Il peut être recouvert de divers matériaux comme souvent le zinc, l’aluminium ou de nos jours le PVC. Il peut être recouvert de lasure ou bien peint. Cette pièce doit être entretenue régulièrement.

Chéneau

Particulièrement indispensable dans les régions à forte pluviosité, il s'agit d'une pièce métallique permettant de recueillir les eaux sur la base du toit. Elle doit aussi permettre une meilleure évacuation des eaux de pluies vers les descentes de gouttières.

Cuivre (le)

Métal utilisé pour les couverture, il est comme le zinc inoxydable. Cependant plus onéreux que le zinc.

Zinc (le)

On utilise traditionnellement le zinc en couverture car il conjugue deux qualités essentielles dont nous avons besoin pour réaliser une toiture : c'est un métal quasiment inoxydable d'une part, et de plus il est extrêmement flexible.

Fenêtre de toit

Le toit par ses fonctions d'évacuation des eaux de pluie présente en général une pente au minimum (deux le plus souvent). Les fenêtres placées sur cette partie de la maison sont spécifiques; elles accompagnent la pente du toit ou sont intégrées aux chiens assis. Elles sont souvent appelées Velux, du nom du fabricant qui a inventé le procédé en France. Aujourd'hui différentes marques existent mais on dit "poser un Velux", c'est rentré dans le langage courant, même chez certains couvreurs professionnels qui posent des fenêtres de toit de marques autres que Velux.

Versant

Selon la conception du toit, le ruissellement des eaux peut s'effectuer dans un seul sens, on appelle cette pente de toit un versant. Le toit peut aussi avoir les deux parties comme versants; dans tous les cas le terme "versant" fait référence à l'écoulement des eaux, sinon on parle de pentes.

Souche

dans le cas des maisons comprenant une cheminée et un dégagement visible sur le toit, cette extrémité abusivement appelée cheminée porte le nom de souche; car la cheminée désigne en réalité l'ensemble du dispositif visible, le conduit ainsi que l'âtre de la cheminée.

Noue

Il s'agit d'un terme de couverture difficile à comprendre si on ignore la structure sous-jacente du toit. Une noue est la ligne ou sont joint deux pans de couverture. Chaque noue est étanche et permet le ruissellement de l'eau, puis son évacuation par la gouttière. Une noue est un chéneau de forte pente.

Faîtage (le)

Comme son nom l'indique le faîtage évoque sommet du toit; c'est la partie ou les deux pentes de toit se rejoigne. Cette jonction doit être particulièrement étanche et solide.

Gouttière

La gouttière est le dernier élément dans la chaine de collecte des eaux pluviales, cela avant le conduit qui va au regard de l'habitation. Elle est disposée sur les bords de la toiture, ou elle est portée par des crochets de gouttières.

Flux Rss

Flux Rss